Le centre de tri des sacs jaunes - Présentation des CM1 / CM2

publié le 19 avr. 2019 à 10:58 par Cécile Mareaux

Le parcours des déchets dans l’usine de tri.  (Aaron, Anaïs, Germain, Griffin, Ilyas, Lily, Loann, Rayane, Yannis)


Dans la zone industrielle des Châtelets à Ploufragan se trouve le centre de tri GENERIS. C’est à cet endroit que sont rassemblés nos sacs jaunes. Nous y sommes allés et nous partageons avec vous nos découvertes. Suivez-nous dans l’usine…




A leur arrivée à l’usine de tri, les camions se font peser avec les déchets puis ils déchargent dans le hall de réception. Ils sont à nouveau pesés à vide pour savoir quelle quantité de déchets ils ont apportés.



Dans le hall de réception, un manitou prend les sacs, les entasse et les mets dans l’ouvreur de sac. Cette machine ouvre les sacs jaunes avec des lames coupantes.

             

Les déchets passent ensuite dans le trommel est un cylindre bleu. Il mesure 8 mètres de long et 3 mètres de diamètre. Ses parois sont percées de plusieurs trous de différentes tailles qui permettent de trier les déchets selon leur taille.

Il tourne sur lui-même. Les déchets qui passent à travers les trous vont sur le crible balistique. Ceux qui sortent du trommel sont des déchets plats qui ne peuvent pas passer par les trous. Ils vont vers des cabines de tri manuel.

Le crible balistique est une machine qui sépare les déchets plats (papiers et cartons) des déchets creux (bouteilles plastiques, briques de lait…) grâce à une plaque vibrante légèrement inclinée. Les déchets creux rebondissent vers le bas de la plaque et tombent sur un tapis roulant qui les conduit vers des stockeurs tampons. Les déchets plats, eux, avancent vers un tapis qui les mène vers la cabine de tri des papiers et cartons.


Un tapis roulant mène les déchets creux du stockeur vers l’overband. C’est un tapis roulant qui passe au-dessus du tapis de déchets. Il a de gros aimants qui attirent les déchets en acier vers lui.

En bout de ligne, les déchets en acier tombent dans une presse qui en fait de petites cubes, qu’on appelle balles. Les autres déchets vont au trieur optique.

Le trieur optique trie les déchets en fonction de leur forme, de leur opacité et de leur couleur. Il est contrôlé par un ordinateur. Les déchets passent sous un faisceau lumineux et un capteur infrarouge pour déterminer leur nature. Puis les déchets sont éjectés par un souffle d’air comprimé selon les consignes de tri enregistrées.

Après le trieur optique, les déchets triés passent dans des cabines où des gens trient les déchets à la main. Ils enlèvent les déchets non recyclables qui n’ont pas été triés par les machines.

Les déchets triés tombent dans des casiers. Ils sont ensuite emmenés dans la presse à balles : une machine qui les compresse en grands cubes qui seront envoyés par camion dans des usines de recyclage. C’est là qu’on donnera une nouvelle vie à nos déchets.


 

 

 

Comments